17/12/2010

Comment j'ai déjeuné comme à l'Elysée...


Je suis apolitique, je le dis haut et fort ( même sur mon Facebook).
"Pire que les casseroles ça peut être que le crochet" pendant un déjeuner pour refaire la toile au sol d'un pub à St.Germain de Près avec David Abiker.
Moi j'ai adoré le papier genre du journal russe dans lequel les frites ont été servi avec une citation de Berdyaev ( je vous fais ma traduction personnelle ) : Des quêtes russes ne portent pas sur des états d'âme, mais sont de nature spirituelle, et les gens qui possèdent le plus grand pays au monde, n'aiment pas l'Etat et le gouvernement.
Voilà, sinon Nathalie en parle mieux.

2 commentaires:

kanadelf a dit…

je découvre ton blog grâce au compte-rendu de Nathalie, et j'adore :-)
Je reviendrai!

JULIE ♥ ADORE a dit…

merci ,Delphine et bienvenue :)