10/01/2013

Découpage traditionnel suisse.



J'ai passé Nouvel An à Genève. En me promenant dans la vielle ville, j'ai vu dans une vitrine d'une galerie les dessins ajourés.
 En réalité c'étaient des découpages dans le papier noir. 
La seule artiste que je connaissais dans ce domaine était Elsa Mora, mais voilà que j'apprends qu' en Suisse le papier découpé et le canivet font partie d'une tradition folklorique très vivante, particulièrement au Pays d'Enhaut.


En tout pour tout l'artiste utilise des ciseaux et du papier pour faire ces merveilles. Mais surtout sa patience et minutie.
Je suis vraiment émerveillée par cette technique. Essayez de découper un truc, moi j'arrive pas trop:)


Les plus courageux pourront s'entrainer en réalisant ce set de table.

©Cactus Studio

Sinon, dans le dernier Prima une broderie s'inspire des papiers découpés suisses et là je pense que pour moi ce sera plus facile de broder que découper!



Et vous, qu'est-ce que vous en pensez de cette technique?

4 commentaires:

Poc a poc Delphine a dit…

C'est beau! et très minutieux...

al_and_co a dit…

c'est super joli. tellement minutieux et d'une finesse incroyable !

Dorothée a dit…

Oui, c'est beau !
Je ne connaissais pas les découpages suisses jusqu'à ce que je m'offre ce superbe livre sur le découpage sous toutes ses formes : "L'art de la découpe" http://www.editionsalternatives.com/site.php?id=992&type=P
Il parle des traditions de découpage chinoises, japonaises, françaises, etc., mais aussi de techniques contemporaines, en design, architecture, et même en cuisine ! Un must, je te le conseille. Depuis, j'ai envie de tout découper ! ;)
(Non, je ne suis pas payée pour faire de la pub !)
Très bonne journée !

Anonyme a dit…

j'adore! un petit hello de la suisse :-) http://victorinoxtomo.victorinox.com/fr/#mac